Pays-Bas

Les Pays-Bas sont un pays qui a un régime fiscal très attractif pour l’optimisation fiscale, au cœur de l’Union européenne. Bien que l’OCDE ne reconnaît pas son statut de paradis fiscal, de nombreux experts ne hésitent pas à le désigner comme tel. Certains pays de l’Union européenne l’accusent de concurrence déloyale par de faibles impôts sur les bénéfices des sociétés. Le pays possède également six territoires d’outre-mer situés dans les Caraïbes. Les territoires insulaires dans les Antilles ont le statut d’États autonomes: Aruba, Curaçao et Saint-Martin. Les autres îles des Antilles néerlandaises, Bonaire, Saba et Saint-Eustache deviennent des municipalités des Pays-Bas à statut particulier disposant de l’autonomie territoriale.

Quartier du Zuidas, Amsterdam

Quartier du Zuidas, Amsterdam

Confidentialité

Il est vrai que les Pays-Bas ne fournissent pas l’opacité et le secret bancaire caractéristique des paradis fiscaux traditionnels, il est sans aucun doute un moyen d’optimiser les impôts tout à fait légal. Contrairement a les juridictions fiscales énumérées comme des paradis fiscaux, aux Pays-Bas, les entreprises doivent présenter des rapports annuels et ses activités sont transparentes. La loi ne permet pas d’actionnaire nominé mais la société pourra être détenue à 100% par une société à l’étranger et ainsi devenir anonyme, les parts de l’autre société étant détenues par un nominé. Les directeurs nominés ne sont pas autorisés.

Sociétés offshore

Les différents types d’entreprises peuvent être créées dans les Pays-Bas sont: Société à responsabilité limitée (BV), Société à responsabilité limitée publique (NV), Partenariat général (VOF), Partenariat limité (CV), Bijkantoo (branche d’une entreprise). La forme juridique la plus couramment utilisée pour la plupart des entreprises est la Besloten Vennootschap ou BV, dont les avantages fiscaux permettre son expansion dans le reste de l’Europe. Ceci est une société à responsabilité limitée et il exige un minimum capital versé de 18,000 €. Ces entreprises ne paient pas d’impôts sur les dividendes et les gains de déclarer leurs filiales, à condition qu’une participation minimale de 5% est prise. Afin de créer une société aux Pays-Bas il suffit de l’enregistrer et d’avoir un siège social physique ou virtuel. Ils sont les Mailboxes companies qui sont au nombre plus de 20,000 et ont gérés par des tiers.

Accords de double imposition

Un des plus grands avantages des Pays-Bas, en dehors de son taux d’imposition inférieur, est qu’il est le pays avec le plus grand nombre d’accords pour éviter la double imposition. Grâce à ces accords, les entreprises ayant des activités dans d’autres pays échappent à payer des impôts deux fois, comme dans la plupart des cas de sociétés mères et filiales étrangères.

paradisfiscaux.net © 2015 - 2017 Guide des paradis fiscaux, juridictions offshore, banques et services pour non-résidents